Partagez | 
 

 Il ne faut jamais perdre espoir... [PV Mélody]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caeles
La Colombe
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Il ne faut jamais perdre espoir... [PV Mélody]   Dim 6 Mai - 14:52

J'aimais passer mon temps à voler dans le ciel de la ville, même sans objectif précis. Explorer de nouveaux horizons et profiter du temps doux était toujours amusant, enfin, surtout quand le vent n'était ni trop puissant, ni trop froid pour mon pauvre plumage bleuté. Parfois, je me contentais simplement de regarder les passants, dans les rues de Réveil... Pendant ces moments-là, il me passait de nombreuses pensées en tête. Se trouver loin de tout aidait parfois à la concentration. Je me demandais par exemple si une telle vie parmi les vivants me conviendrait... Cette question me laissait souvent bien pensif. Je n'avais jamais revêtu mon apparence humaine pendant une longue période, sauf en cas d'extrême nécessité, par exemple lorsque mon contrat précédent s'était terminé. Difficile dans ce cas de prendre une décision à ce sujet. Toutefois, si je n'arrivais pas à montrer mon véritable visage à Mélody, je n'oserais certainement pas le porter devant d'autres personnes... Ce serait bien peu respectueux. En parlant de la jeune fille, justement... Ces derniers temps, j'étais resté plus souvent aux côtés de Mélody que d'habitude. Je m'inquiétais beaucoup pour ma contractante, même si je ne le laissais pas vraiment paraître de façon explicite. N'était-ce pas pourtant tout à fait normal ? Elle avait été atteinte par la maladie après tout et elle en était déjà au stade trois, selon ce que j'avais compris. Il ne lui en restait donc plus que deux avant de rendre l'âme... C'était plutôt utile qu'elle ait de bons liens avec le représentant des Barma, en fin de compte, même si cet amour entre cousins me laissait toujours perplexe, tel que cela aurait sans doute été le cas pour chaque personne mise au courant de cette histoire. Au moins, cela nous permettait d'être les premiers au courant lorsqu'une information quelconque était faite à propos de la maladie... Mine de rien, c'était un sujet qui m'intéressait, puisque j'étais touché par cette maladie par extension. Peut-être était-ce pour cela que je ne quittais plus ce petit nid aussi souvent qu'avant, qui sait... J'avais peur de tomber sur un Chain plus fort que moi qui aurait envie de manger du volatile. J'avais peur de ne plus pouvoir servir à qui que ce soit, si je ne pouvais plus utiliser mon pouvoir de guérison, ou du moins, pas aussi bien qu'avant. Mon arrogance m'empêchait de le montrer, mais je ne pouvais le nier en mon cœur. Il était inutile de se mentir à soi-même, c'était de la folie pure et simple. Il y avait toutefois plus important, en ce moment même. Le jour allait bientôt se lever.

« Mélody... Tu dors encore ? » demandais-je dans un murmure, d'une voix très basse.

Il ne fallait pas que je trouble inutilement son sommeil, après tout, si elle était réellement endormie. La petite apprentie de Pandora avait besoin de toutes les forces qui pourraient lui être données pendant la nuit afin de survivre à ce maléfice qui l'avait touchée. Je voulais simplement vérifier qu'il ne soit pas trop tard. On disait que ceux qui étaient atteints par la maladie étaient maudits. Ironique alors que l'enfant Satan soit malade ainsi, n'est-ce pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody Barma
Lunatic Charm ♥ Barma's Duchess
avatar
Messages : 1081
Date d'inscription : 19/09/2011
Age : 23
Localisation : Près de mes enfants et de mon Mari, ou à Pandora, dans les rues, Bref je vagabonde.

MessageSujet: Re: Il ne faut jamais perdre espoir... [PV Mélody]   Mar 8 Mai - 10:01


Ah quoi sert la vie … Ah quoi sert le monde ? Ah quoi je peux bien servir ? C’est souvent ce à quoi on pense quand on se remet en question, quand on doute de soi. Et pourtant, c’est tout à fait normal, comme tout on change, on fait des choix, on est joyeux, malheureux…. Malade.

Mais après tout, nos rêves sont comme un livre qui jamais ne se fini, nous en écrivons chaque nuit une page, une nouvelle page. Mais parfois le récit peut-être vraiment, vraiment étrange, voir effrayant … Et cette fois là, il n’avait rien de fictif, c’était un souvenir. Un mauvais souvenir …

Comme chaque jour en ce temps là, Mélody ce levait, elle se levait après avoir mal dormi. S’endormir quand on pleure, ça ne fait que fatiguer un peu plus la personne qui s’endort. Elle avait encore et toujours pleuré le soir après que ses frères soient partis… Après tout, elle était devenue depuis le départ d’Adam, ce genre de souffre douleur, quand quelques chose n’allait pas, c’était elle qui prenait même si c’était la faute des domestiques de la maison… C’était comme ça, depuis environ 6 mois, elle devait avoir treize ans, le chiffre porte-malheur… Entre les « Sale Bâtarde », « Pauvre Objet » « Enfant Satan »… Mélody était affublée de différents surnom qui ne lui plaisait pas mais celui de son beau père … était pire : « Immonde chose ». Pour elle, pour la petite Mélody, ce simple nom impliquait qu’elle était inutile, non désirée et qu’elle n’avait pas d’existence propre. Qu’elle n’aurait jamais dut exister …

Puis, elle avait grandie … Elle avait rencontré Sharon, Shelly, Sheryl, Xerxes. Elle avait pris en beauté, elle avait perdue ceux qu’elle n’aimait pas comme si… Dieu avait entendu ses prières. Plusieurs fois après cela, elle a pensé à devenir religieuse. Mais elle ne l’avait pas fait car elle n’avait jamais vraiment pardonné à Adam et à Yves de l’avoir abandonnée pour se tourner vers Dieu, donc, elle n’avait jamais vraiment pardonné au Seigneur de lui avoir pris ses plus grand soutiens… Non jamais, même si aujourd’hui, elle avait perdue la mémoire, elle sentait cette sensation instinctive qui lui faisait détester la religion même en ce moment, alors que la situation était grave. Aujourd’hui, alors qu’elle était malade.

Oui, cette maladie qui touchait la ville… Celle que beaucoup de gens avait contracté… Et ce qui faisait le plus de mal à Mélody, c’était de faire mal aux autres. Secrètement, elle espérait que Sharon ne soit pas au courant de son état, enfin avec Xerxes … ça m’étonnerait… Mais le pire c’est Caeles, elle était tombé malade, mais elle avait entraine sa Chain dans son tourment, même si la colombe ne pouvais pas mourir, elle s’en voulait car, il pouvait ressentir la souffrance… Sa souffrance à Elle et comme Caeles et une Chain guérisseuse, le priver de ses pouvoir dans un moment pareil était … une fin en soi, une frustration pour a colombe… Enfin c’est-ce qu’elle pensait.
« Mélody... Tu dors encore ? »


Ouvrant doucement ses yeux encore endormis… Mélody ce frotta les yeux. Où était-elle déjà ? Ah oui au manoir Barma… C’est vrai qu’elle vivait là basse depuis qu’elle était malade pour être au cœur de l’action. Au moins, elle profitait des tests que faisait Rufus ou Xerxes sur sa personne… Des fois ça empirait es choses, des fois ça atténuait ses souffrance. Mais bon rien n’était dis que ça ne la ferai pas mourir plus vite.

Ce redressant dans son Lit, Mélody regarda le lit immense dans le quel elle se trouvait, cherchant du regard la colombe sans la trouver. Malgré que son plumage soit blanc, elle était de plus en plus incapable de voir correctement… Fichue Maladie. Mais ça, c’était peut-être parce qu’elle venait de se réveiller aussi. S’appuyant contre ses oreillers, Mélody murmura la voix encore endormie :
« - Caeles … Ca fait longtemps que tu me regarde dormir ? Tu devrais te reposer aussi… »


Tendant avec difficulté la main, la rouquine attendait que la colombe vienne se poser sur le bout de es doigts. Elle avait besoin de lui quoi qu'elle puisse en dire...


Dc's d'Edward Watson
Je papote en #99cc33
Femme de Rufus Barma et Maman de Shéhérazade et Shayaan Barma
Contractante à la solde de Pandora et Dame de compagnie de la Reine.

Fan'sClub ♫:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkabysspandora.forumchti.net
Caeles
La Colombe
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Il ne faut jamais perdre espoir... [PV Mélody]   Dim 27 Mai - 9:50

Même sans le moindre mot, une réponse silencieuse me fut donnée alors que ma contractante s'était assise sur son lit. Pourtant, elle semblait encore un peu endormie, cela paraissait tant dans ses gestes que dans sa voix. Sans doute était-il encore trop tôt pour commencer la journée, en fait, et que c'était moi qui l'avait tiré hors de son sommeil... Au moins, ses paroles furent amusantes. Ah, très chère Mélody. Comme toujours, elle s'inquiétait plus pour les autres que pour elle-même. Même alors que son état se dégradait au fil du temps malgré les nombreuses tentatives de ses prétendants pour la sauver, la rouquine faisait comme si de rien n'était...

« Les Chains n'ont pas besoin de sommeil » murmurais-je simplement, avec un pâle sourire, en guise de seule réponse.

Si Mélody ne réussit pas à m'atteindre, c'est que je m'étais dérobé à ce contact. Elle ne le savait peut-être pas, mais chaque nuit, même avant qu'elle ne soit malade, c'était ainsi que je veillais sur elle, au cas où quelqu'un ne vienne lui causer du tort. Et je le faisais toujours sous forme humaine. C'était plus simple si jamais elle avait un besoin quelconque entre deux rêves... J'avais passé assez de temps avec les humains pour savoir que ces moments étaient oubliés au réveil, le moment où je reprenais cette forme qu'elle connaissait, une transformation qui heureusement ne demandait que quelques secondes. Après tout, si Mélody avait vu un pur inconnu aux cheveux blonds et au teint mât assis sur son lit en ouvrant les paupières... Je me demande bien comment elle aurait réagi. En paniquant, sûrement, non ? N'était-ce pas le comportement habituel, dans ce genre de situation ? C'était bien l'une des raisons qui m'avaient poussé à garder le secret... Bref. La n'était pas la question. En voyant sa main se tendre ici et là, je m'étais relevé pour m'éloigner un peu au cœur des ombres créées par les ténèbres. Mélody avait besoin de moi. Je ne savais pas si je pouvais utiliser mes pouvoirs sous cette forme, je redevins donc la petite colombe aux plumes bleutées. Une forme bien ridicule et presque honteuse pour un jeune homme, avouez-le, mais ce n'était pas comme si j'avais eu le choix de l'animal que j'incarnerais. J'allai enfin me déposer sur les doigts délicats de la jeune artiste pour y diffuser une belle lumière blanche qui lui redonnerait quelques forces. Avait-elle senti le poids qui s'était déplacé sur son lit ou encore entendu quelques bruits qui auraient pu élever quelques questions au fond de son esprit ? Qui sait. J'avais toujours été plutôt discret comme Chain. Et puis ces derniers temps, c'était plus facile que jamais, car Mélody se faisait de plus en plus indépendante, même si son rythme de vie avait considérablement ralenti depuis que cette marque affreuse était apparue sur son cou. Parfois, j'avais même l'impression qu'elle gardait quelques secrets à propos de tel ou tel sujet... Un soupir m'échappa. Toute cette situation m'énervait un peu, car si j'étais gardé dans l'ignorance à propos de détails importants, je ne pouvais aider ma petite protégée. Heureusement, ma question suivante expliquerait sans doute ce soupir, mon honneur serait donc sain et sauf.


« Tu crois vraiment que ces deux idiots réussiront à trouver le remède à temps ? »

C'était plutôt angoissant de savoir ses jours comptés, après tout. Car si Mélody venait à mourir, je ne savais guère si cette fois encore, je pourrais rester parmi le monde des vivants, ou si je devrais retourner dans l'Abysse. Et comme les renseignements à propos de Jack Bezarius étaient passés au second plan depuis belle lurette, je ne doutais pas que la Volonté de l'Abysse soit furieuse, peut-être suffisamment pour m'offrir en guise de goûter à son sale matou fidèle. Oh, bien sûr, je m'en faisais beaucoup pour ma jeune amie aussi, ne désirant pas assister impuissant à sa lente agonie qui serait remplie de souffrances, mais l'instinct de survie était toujours plus fort que tout... Et puis, si ce sujet ne lui plaisait pas, elle n'avait qu'à m'expliquer ses plans pour la journée, tiens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody Barma
Lunatic Charm ♥ Barma's Duchess
avatar
Messages : 1081
Date d'inscription : 19/09/2011
Age : 23
Localisation : Près de mes enfants et de mon Mari, ou à Pandora, dans les rues, Bref je vagabonde.

MessageSujet: Re: Il ne faut jamais perdre espoir... [PV Mélody]   Dim 27 Mai - 18:29


Ce n’est pas que Mélody était dupe mais elle devait vraiment l’être, elle avait bien sentie qu’on c’était lever de son lit quand peu après Caeles c’était posé sur sa main pour lui donner un peut de son pouvoir. Pour qu’elle tente d’aller mieux…
« Tu crois vraiment que ces deux idiots réussiront à trouver le remède à temps ? »


Elle réfléchit un peu avant de sourire légèrement, même faiblement :
« - J’ai promis à Adam et Yves que je retournerai rues des capucines, ils trouveront, j’ai confiance. »


Ce fut d’ailleurs sur ces belles paroles qu’elle fut vite replonger dans un souvenir …

***

Descendant à la suite du Duc, Mélody ‘observait un peu. Quoi de plus normal pour une jeune femme qui était en partie amoureuse. Enfin, elle pensait que c’était un peu dommage qu’il cache en partie ses courbe par cette espèce de tunique qui cachait ses jambe jusqu’aux genoux. Elle le savait bien, il était si beau en dessous de tout ça. Mais bon, c’était un petit secret entre eux … ?

Enfin, arrivant en bas de l’escalier en colimaçon qui la faisait descendre du deuxième étage. Mélody regarda le hall d’entré de son immeuble avec nostalgie… Comme si, elle savait intimement qu’elle ne remettrait jamais plus les pieds ici… Elle allait peut-être mourir dans le manoir Barma. Car une chose était encore claire dans son esprit… Elle ne mettrait plus jamais les pieds dans un hôpital. C’était fini de tout ça. Alors que de dehors, elle entendait Xerxes crier sur Rufus, Mélody restait là a observé son … Passé. C’tait à la fois dur et libérateur.

La petite colombe, Caeles, la Chain de Mélody descendit à son tour pour se poser sur l’épaule de la rouquine. La jeune fille lui caressa avec le bout du doigt le dessous su cou, alors que cette dernière roucoulait sur son épaule.
* C’est a dernière fois n’est-ce pas Caeles ? On ne reviendra plus ? *


La colombe inclina un peu la tête… C’est vrai que c’était dur pour eux deux, car à la fin, Mélody mourait et Caeles serai de nouveau libre et devrait changer de contractant. Il la verrait partir, sans rien pouvoir faire, lui une Chain qui appliquait la guérison. Mélody releva les yeux en entendant des bruits dans l’escalier. Arrivant enfin à son niveau ses frères étaient bien chargés. Cependant, Adam lui tendu juste sa harpe celtique. Il n’ajouta rien, Yves non plus juste un simple cou de tête pour dire au revoir…

Tournant les talons, elle se dirigea vers la sortie. Caeles toujours sur son épaule. Ce dernier enfonçait ses pattes dans l’épaule de la rouquine. Comme si il n’était pas d’accord avec la méthode des aux revoir de sa maîtresse. Mélody avait déjà les armes aux yeux, qu’elle se retourna un peu, vers eux. Yves regardait Mélody. Adam avait le regard figé ailleurs. Au lieu de partir, directement, elle fit comme dans tout les bon films cliché, elle se retournât et leur sauta au cou. En murmurant un petit : « Je reviendrai bientôt, c’est promis ». Alors que dans le fond, elle savait qu’elle ne reviendra sans doute jamais… Mais c’était ce genre d’euphémisme que chacun annonçait pour faire comprendre ce qui allait ce passé. Enfin, elle les lâcha et sorti d’une traite de son immeuble rue des capucines.

***

Elle avait des larmes sur les joues et les yeux dans le vague. Sa main tendue retomba comme si elle avait été si lourde d’un coup, elle ne savait plus où donner de la tête, elle avait peur en faite, très peur de ce qui pouvait arriver si elle mourrait … Si elle disparaissait, elle en fera peut être pleuré beaucoup …
« - Caeles, pourquoi ma vie n’est qu’un ramais de malheurs et de mal fait aux autres … Qu’es-ce que j’ai fais pour mériter ça ? »


Elle plaça ses mains sur son visage, elle n’aimait pas déprimer mais là, ce n’était pas le bon jour …


Dc's d'Edward Watson
Je papote en #99cc33
Femme de Rufus Barma et Maman de Shéhérazade et Shayaan Barma
Contractante à la solde de Pandora et Dame de compagnie de la Reine.

Fan'sClub ♫:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkabysspandora.forumchti.net
Caeles
La Colombe
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Il ne faut jamais perdre espoir... [PV Mélody]   Sam 16 Juin - 17:45

Voir Mélody dans un tel état de tristesse faisait souffrir mon cœur, l'enserrant dans un terrible étau. Une telle émotion n'aurait plus jamais du se retrouver sur ses traits angéliques alors qu'elle s'était libérée des problèmes de son passé et qu'elle avait trouvé l'amour auprès du duc de Barma, qui partageait ses sentiments. Même si pour ma part, j'avais un peu de mal à comprendre tous les sentiments humains et leur complexité, n'ayant pu constater de l'existence de ceux-ci que peu de fois depuis ma sortie de l'Abysse et encore moins les vivre réellement, j'arrivais à saisir le fait que ma contractante aurait du être épanouie. Surtout qu'elle semblait bien confiante en l'avenir... Beaucoup plus confiante que n'importe qui aurait pu l'être en sachant aussi bien que la rouquine quels étaient les conséquences de cette maladie pour le moins ravageante. C'était une chose pour le moins étrange. Mélody était celle qui était atteinte et pourtant, elle semblait plutôt sereine, si l'on comparait avec le reste de son entourage. Ou du moins, si elle souffrait, ce n'était pas pour elle mais bien pour les autres... Si seulement j'aurais été plus puissant, j'aurais peut-être pu la soigner et lui épargner tous ces tourments, mais il faut dire qu'en plus d'être déjà un Chain bien faible, la maladie aggravait ce détail...

« Tu n'as rien fait de mal. Je t'interdis de dire de telles choses. » lui répondis-je doucement.

Bon sang que ce n'était pas pratique que d'être coincé dans un petit corps frêle d'oiseau. Sous ma forme humaine, j'aurais pu la prendre dans mes bras, essuyer la moindre de ses larmes et la réconforter adéquatement... Mais plus le temps passait et plus il devenait difficile de révéler un secret. Enfin, un jour, elle saurait certainement, mais j'avais de plus en plus l'impression qu'il lui faudrait faire le premier pas pour que nous soulager tous les deux de ce poids. Oui, j'étais un peu renfermé sur moi-même, en fin de compte, craignant la réaction des autres et trop têtu pour admettre que j'avais eu tort de cacher certaines choses. Tout cela me faisait penser à quelque chose d'important à lui dire, d'ailleurs.


« Au moins, tu n'es pas seule. »

Ma légère tristesse se lisait sans doute dans ces lourdes paroles. Je doute que ma propre amertume l'aiderait vraiment à se sentir mieux, mais ce n'était que la vérité. Elle pouvait compter sur les autres, tel que tout le monde possédait amis et famille pour se soutenir mutuellement. Donc, si elle venait à disparaître, certes, cela ferait de la peine à tout le monde, mais leur chagrin finirait sans doute par s'estomper, jusqu'à ce que tous leurs bons souvenirs leur suffise. Mais moi, je n'avais personne à qui m'accrocher, n'est-ce pas ? Certes, j'avais déjà rencontré certaines personnes en ville, mais il m'était impossible de dire en toute honnêteté que je les connaissais, tout comme eux ne connaissaient certainement rien de moi. Pouvais-je même dire que Mélody me connaissait, alors que c'était la seule personne que je côtoyais vraiment ? Après tout, elle ne connaissait qu'une partie de moi. C'était vraiment déprimant tout cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody Barma
Lunatic Charm ♥ Barma's Duchess
avatar
Messages : 1081
Date d'inscription : 19/09/2011
Age : 23
Localisation : Près de mes enfants et de mon Mari, ou à Pandora, dans les rues, Bref je vagabonde.

MessageSujet: Re: Il ne faut jamais perdre espoir... [PV Mélody]   Mar 3 Juil - 4:43

Elle ne savait pas pourquoi mais depuis que Houna l’avait prévenue de cette mort programmée, elle ne vivait plus comme avant. Elle ne savait pas pourquoi ce battre si elle savait qu’elle allait mourir à un moment ou un autre. C’était un destin que Houna avait tracé et alors elle ne devait peut-être pas le suivre bêtement. Enfin … Malgré tout, Houna était un peu de elle donc ce qu’elle faisait étais-ce vraiment mal ? Elle pensait que cette personne ne voulait que son bonheur mais elle. Elle était dans le noir.

Mélody n’était jamais descendues dans les abysses. Mais certains qui y était allé pouvait raconter que ce monde était bien sombre. Elle était apprentie encore, elle suivait des cours jusqu’il y a peu en vue d’un « examen d’entrée ». Mais elle savait bien qu’elle n’y arrivera jamais … L’année dernière elle était accidentée, cette année elle était malade …Elle ne pourrait jamais passer dans de bonne condition l’examen et devenir un vrai membre de Pandora. Mélody qui était toujours optimiste avait perdue l’étincelle qui lui donnait la force d’avancer dans ce monde… C’était encore une fois fini … Houna avait gagné, mais cette fois ci, elle allait mourir pour de bon et ce retrouver entre quatre planche et six pieds sous terre. Au moins elle ne causera plus de tord à personne.

« Tu n'as rien fait de mal. Je t'interdis de dire de telles choses. »

Elle ne pouvait rien dire du tout, c’était une chose elle ne pouvait pu faire malgré tout, c’était sa pensée qui marchait. Toutes sortes de pensées négatives lui traversaient l’esprit. Comment pourrait-elle être de marbre face à sa future mort… C’est vrai, nous savon que si nous naissons, c’est pour inévitablement mourir, mais quand on sait quand on va mourir. La vie devient insoutenable. C’était ça qui était dur, c’était de savoir que même malgré les efforts des autres, elle e dégradait quand même.

Elle se leva d’un bon dans cette chambre. Ne songeant pas vraiment au fait qu’elle ne marchait pas droit dû à la fatigue, elle se raccrocha au bord de la fenêtre, on voyait à peine l’aurore. Il était tôt mais c’était assez habituel qu’elle ne se lève à cette heure. Elle voulait voire les journées défilées et les pensées à autres choses que de penser à cette maladie… Pourtant, Rufus était si tourmenté qu’il se souciait plus de ses livres que de la malade.

« Au moins, tu n'es pas seule. »

Si, elle se sentait seule. Malgré qu’on lui porte de l’attention, tout le temps et chaque jour, ça ne la faisait pas sortir de cette maladie et ces personnes l’enfonçaient dans cette dépression qui commençait, simplement à la ravager de l’intérieur. Mélody était détruite. Ses cheveux ternissaient, elle ne prenait plu soin d’elle et restait toujours dans cette chemise de nuit rose à longue manche qui trainait au sol. Elle avait peur du lendemain et tout le monde s’inquiétait plus de comment on allait s’en débarrasser quand elle ne sera plus là.

« -
Tu sais, je pense qu’on cherche plus comment se débarrasser de moi après ma mort… Si seulement j’étais une Chain spéciale, je pourrai grader mon apparence humaine et vivre comme je l’entends sans me soucier de mourir de la maladie. »

Puis elle tourna son regard sur l’oiseau qui était resté dans l’ombre et puis le retourna sur l’horizon. Le ciel avait une teinte rosée orangée. Elle ne savait plus quoi pensée, et si c’était une solution de transformer tout les habitants en Chain ? Si on les plongeait dans l’Abysse, on ne sera pas sure qu’ils retrouvent leur proche après leurs transformations.

« -
Enfin, est-ce que tu peux comprendre, je ne sais même pas si c’est ton cas, je t’ai perpétuellement connue en colombe, ça tombe tu es vraiment une femme et tu ne veux pas le dire. »

Elle ria un peu avant d’aller s’assoir dans le rocking-chair et de commencer à se balancer en expulsant une petite toux.


Dc's d'Edward Watson
Je papote en #99cc33
Femme de Rufus Barma et Maman de Shéhérazade et Shayaan Barma
Contractante à la solde de Pandora et Dame de compagnie de la Reine.

Fan'sClub ♫:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkabysspandora.forumchti.net
Caeles
La Colombe
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Il ne faut jamais perdre espoir... [PV Mélody]   Mar 10 Juil - 21:08

Les humains pouvaient parfois être bien cruels, qu'ils en soient conscients ou non. Se débarrasser d'elle ? Quelle idée absurde. La vie d'une artiste ne devait jamais être fauchée dans la fleur de l'âge, elle devrait avoir le droit de resplendir pleinement, telle une étoile, avant d'aller les rejoindre pour de bon... Hmm. Il faudrait peut-être que je fasse disparaître ce côté un peu poète qui se saisissait de mes pensées lors des circonstances les plus sombres. Bref, je voulais en venir au point suivant : s'il y avait bien une chose que son entourage cherchait à comprendre en ce moment, c'était un moyen de pouvoir la replacer à son décès, pour surmonter ce deuil terrible. Les gens sont parfois terriblement égoïstes. Étais-je bien différent ? Si la première cause de mon inquiétude était bel et bien par souci de son bien-être, je me demandais aussi ce qui arriverait cette fois, lorsque le contrat serait rompu... Je ne voulais pas retourner dans l'Abysse...

Une autre parole de Mélody montrait bien le fait que les gens étaient forts ignorants à propos de l'Abysse. Ne pas s'inquiéter de la maladie et de la mort... Tout ce qu'ils désiraient, en réalité, c'était la clé de l'immortalité, sans en connaître le prix. Il n'y avait qu'une échappatoire à cette existence : la destruction de son corps par un autre Chain plus puissant que soi. C'était une manière extrêmement douloureuse de mourir, même si parfois, c'était le seul choix qu'il nous restait, lorsque l'on voyait chaque personne qui nous était chère s'éteindre...


« Tu t'en rendras peut-être compte plus tard, mais vivre plus de cents ans dans le même corps est difficile pour l'esprit. »

Un simple conseil de sagesse pour la rouquine. Je ne voulais pas qu'elle commette une folie quelconque qui l'entrainerait dans l'Abysse dans le seul but de ne plus avoir à subir l'emprise du temps, car c'était souvent une malédiction plutôt qu'une bénédiction. Ses propos suivants me firent toutefois comprendre qu'elle n'y prêterait peut-être pas attention. Elle pensait que je lui avais menti pendant tout ce temps ? Cela me vexait grandement; n'avait-elle donc aucune estime à mon sujet, après toutes ces années où j'avais toujours veillé sur elle ? Ou était-ce seulement un moyen de me provoquer ? Quoi qu'il en soit, je ne pouvais pas rester les bras croisés ainsi.

« Tu veux une preuve de mon honnêteté, c'est cela ... ? Eh bien soit. »

Le ton était froid et sec, presque tranchant. Blessé, oui. Il faut croire que c'était le moment de lui montrer mon vrai visage, n'est-ce pas ? De toute façon, j'étais fatigué de toujours devoir me cacher ainsi... Je me déposai sur son lit, histoire de ne pas tomber par la fenêtre, avant de redevenir humain, mon regard se portant sur la petite demoiselle pour voir chacune de ses réactions. Heureusement pour nous deux, les vêtements suivaient tous seuls. Après tout, cela aurait été gênant dans le cas contraire, surtout si quelqu'un venait à entrer... Histoire de briser le silence, je lui posai une dernière question.

« En avais-tu assez de vivre dans le mensonge en ne sachant pas à quoi je pouvais ressembler ainsi ou bien as-tu tout simplement peur de la mort, malgré ta confiance en la découverte d'un remède ? » soufflais-je, regard tourné vers le plafond, me demandant bien si l'espoir avait en réalité quitté le corps de ma contractante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody Barma
Lunatic Charm ♥ Barma's Duchess
avatar
Messages : 1081
Date d'inscription : 19/09/2011
Age : 23
Localisation : Près de mes enfants et de mon Mari, ou à Pandora, dans les rues, Bref je vagabonde.

MessageSujet: Re: Il ne faut jamais perdre espoir... [PV Mélody]   Dim 19 Aoû - 22:15


C'est parfois dans des moments assez ardus que l'on voit qui est ou non sont véritable adversaire, son véritable ami. Malgré tout même si nous avons notre opinion sur la chose en permanence, la vie peut nous jouer des tours. Des bons ou des mauvais touts dépend de nos choix personnel et du sens du vent. C'est parfois pour cela que l'on perd des personnes qui nous sont chères en un claquement de doigt. Tout est dur, mais tout est à garder pour faire une vie, tout. Les bons comme les mauvais souvenirs. Ne dit-on pas que l'on apprend de ses erreurs ? C'est bien vrai, on apprend par soi même, on se forge notre propre expérience, tout ceci nous est bénéfique. Tout ce que nous vivons, qu'il nous fasse souffrir, rire ou pleurer est une bien pour notre futur. Si on voit la vie ainsi n'est-elle pas plus douce ? Aussi légère qu'une brise sur les vagues bleue azur de la mer ?

Toutes les petites choses futiles forment ce que l'on nomme la vraie vie. Et oui parfois les meilleures choses dans la vie sont les plus simples. Parfois on le comprend, parfois on ne voit en rien l'utilité de vivre des moments de bonheur avec ses êtres chers. Un avare ne verra sa vie que par son bien, par ses gains par son argent. Le matérialisme peut facilement détourner un Homme du droit chemin, celui que dieu daigne lui tracer à la naissance, après il est libre à ce dit homme de suivre cette voie ou de tracer la sienne. Bien que de temps en temps mêler les deux ne fait aucun mal. La vie est faite de tentations... Pourquoi y résister ?

Enfin, c'est bien loin de ces pensées philosophiques que ce trouve l'actrice principale de la pièce de sa propre vie. C'était parfois assez dur de s'imaginer que notre vie n'est qu'un simple soupir dans le livre de la vie terrestre. De quoi se souviendra t'on quand vous-même serai parti pour l'autre monde. De quoi se rappelait-on de Mélody quand elle sera morte ? De pas grand chose en tout cas… Pourtant, tout ne semblait pas perdu.
« Tu t'en rendras peut-être compte plus tard, mais vivre plus de cents ans dans le même corps est difficile pour l'esprit. »


Un conseil dans un tel moment, c’était bien, le genre de Caeles, toujours bienveillant, il était toujours la pour lui prodiguer de très bon conseils, bien qu’elle sache pertinemment qu’il penserait qu’elle ne l’écoutera pas, elle allait déjà devoir vivre dan son corps pendant environ 80 ans et sous l’apparence d’une gamine de seize ans, c’était bien difficile rien que d’y penser… Mais quand elle y pensa avec divergence … Caeles, quel âge avait-il en vérité ? Etait-il plus jeune qu’elle ou bien beaucoup mais beaucoup plus vieux ? C’était ce genre de questions inutiles qui emplissait la tête de la rouquine dans de tel moment, alors que ce n’était pas du tout le moment … Pourtant, elle provoqua ouvertement la colombe, c’était un genre de jeux entre eux, mai cette fois ci, elle avait poussé le bouchon un peu trop loin faillait-il avouer … Car Caeles ce contenta de répondre par : « Tu veux une preuve de mon honnêteté, c'est cela ... ? Eh bien soit. ». Et souvent quand il disait soit, ça ne présageait rien de bon, du moins pour la santé mental et pour les émotions de Mélody … Pourtant, le ton avait été fortement différent, il était sec et tranchant, comme si Caeles était réellement blessé… Sur son rocking-chair, la jeune rouquine ne put s’empêcher de penser un léger … * Pardonne moi …* et cela ce lisait relativement bien sur son visage, es yeux baisser vers le sol et, les mains croisées comme pour prier, elle n’aimait pas faire du mal et peu importe à qui que ce soit … Mais à ses proches c’était encore pire…Quoi que parfois c’était agréable de blesser pour prouver que l’on avait raison …

Pourtant, ce coup-ci, elle avait fait fausse route et de A à Z… Relevant les yeux, elle ne put que tomber à plat ventre de sa chaise à bascule… Tout à fait étonnée par la personne qui se tenait sur son lit. Oh grand jamais elle n’aurait pensée que Caeles puise ressembler à ce genre d’homme, bien qu’il est le caractère pour. Un homme d’environ une vingtaine d’année, surement au dessus des vingt-cinq ans. Le teint légèrement hâlé… de jolis cheveux blond comme le bleu et un regard tout aussi vert que le sien. Musclé et bien bâti… Si Mélody n’était pas réellement amoureuse de Rufus, ce pauvre Duc aurait du souci à ce faire… Mais énormément. Pourtant, bien que son corps soit différent, sa voix ne changeait en rien…
« En avais-tu assez de vivre dans le mensonge en ne sachant pas à quoi je pouvais ressembler ainsi ou bien as-tu tout simplement peur de la mort, malgré ta confiance en la découverte d'un remède ? »

La question était vraiment là … Pourtant, elle ne décrocha pas un mot, si ce n’est une plainte qui ressemblait au cri d’un ours à cause de sa chute. Mélody était on ne peu plus abasourdi par tout ce qu’elle venait d’apprendre, de voir, de découvrir. Marchant à quatre pattes, elle se posa en tailleur devant sa Chain, elle ne savait pas quoi dire, toujours étonnée, elle avait la bouche légèrement entrouverte et les yeux grands ouvert par tant de … Beauté méditerranéenne ? Enfin, Mélody devait e reprendre et vite, c’est d’ailleurs sa main, qui parla pour elle, car elle se gifla un grand coup… Clignant des yeux plusieurs foi, elle laissa, un mince filet de sang franchir ses lèvres… Elle avait tapé trop fort cette main…
« - Je … Les deux ? » Souffla-t-elle toujours sous le choc « - Le savoir est un trait qui circule dans mon sang, sans que je le souhaite, évidemment que je vouais te voir. » Puis elle murmura « - Et je ne suis pas déçue du spectacle… » Avant de se reprendre « - Mais j’ai tout autant peur de mourir car j’ai des choses à voir et à découvrir, je dois fonder un foyer, devenir une femme, m’épanouir quoi. !!! »

Et sur e coup de la colère, car oui le ton avait monté, elle poussa un juron assez expressif de son état avant de frapper avec sa main gauche dans le bois de lit, en ajoutant un « Aïe » après le choc aussi violent fusse t’il.


Dc's d'Edward Watson
Je papote en #99cc33
Femme de Rufus Barma et Maman de Shéhérazade et Shayaan Barma
Contractante à la solde de Pandora et Dame de compagnie de la Reine.

Fan'sClub ♫:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkabysspandora.forumchti.net
Caeles
La Colombe
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Il ne faut jamais perdre espoir... [PV Mélody]   Mer 24 Oct - 11:52

Si j'avais prévu que Mélody serait surprise par la révélation de ma forme humaine, je n'aurais jamais imaginé que ce serait au point d'en tomber par terre. Cela avait été fait suite à sa demande, après tout. Malheureusement, je ne pus réagir assez rapidement pour la rattraper ou la maintenir en place sur son petit fauteuil... Je n'avais jamais été bien habitué à utiliser ce corps-ci, préférant de loin la sensation de liberté qu'apportait les ailes d'un oiseau... Enfin, ce choc ne devait pas avoir été si dur que cela, puisqu'elle avait réussi à se redresser pour se trainer jusqu'au pied du lit, où elle s'était assise... Je l'écoutais, sans comprendre exactement d'où provenait sa colère. Après tout, à mon sens, elle était mieux lotie que ceux qui n'avaient même pas su qu'ils étaient atteints, que leur temps était compté. Mélody, elle, pouvait au moins faire ses adieux. Je réfléchissais à cela jusqu'au moment où elle poussa un juron tout en frappant le bois. Le petit « Aie » confirma mes doutes; elle s'était blessée. Pour ma part, je me contentai de soupirer.

« Tu ne sais décidément pas prendre soin de toi, petite sotte... Que ferais-tu donc sans moi ? »

Malgré les mots un peu durs, ce n'était pas méchant, ce qui se ressentait sûrement dans mon ton. Je m'inquiétais vraiment pour elle. C'était le cas en permanence. Toutefois, mon sale caractère était ma seule façon de conserver un peu de fierté, alors que j'étais assurément l'un des plus faibles Chains ayant jamais habité l'Abysse, donc le jour où cela changerait était encore bien loin... Mais tout cela, je me gardais bien de le révéler. Je me contentai plutôt d'apaiser la douleur de sa main en y apposant la mienne, d'où sortit cette douce lumière bleutée. Ensuite, j'examinai un peu son ventre de façon plus discrète, car même si elle-même l'ignorait encore, Mélody était enceinte. J'avais beau être affaibli par la maladie dont ma contractante était atteinte, mes capacités n'étaient pas pour autant inaccessibles. C'était juste encore plus épuisant qu'avant... Heureusement, tout allait bien, ses enfants n'étant pas encore assez développés pour pâtir d'un tel choc, sans doute.

« N'aie pas peur pour l'avenir. Après tout, même si tu n'avais pas eu cette maladie, cela ne voudrait pas dire que tout se passerait selon tes plans... Alors... Contente-toi d'apprécier le moment présent. »

Décidément, je n'étais pas très doué pour remonter le moral aux gens... Mais après tout, que manquait-il à son bonheur ? Elle vivait chez l'homme qu'elle aimait, son cher cousin qui ressentait la même chose à son égard. Elle était donc choyée comme une princesse en attendant que le remède soit trouvé et toutes les personnes qui l'aimaient passaient un peu de temps à ses côtés. Le foyer dont elle parlait était également en train d'être fondé, lentement mais sûrement, même si je ne pouvais pas exactement le lui révéler, me doutant bien que dans son état, elle n'en croirait pas un mot... Après... Je ne fis aucun commentaire à ce sujet ou un autre, car je ne pouvais comprendre ce genre de besoins humains et encore moins ceux des femmes, qui étaient parfois si compliquées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody Barma
Lunatic Charm ♥ Barma's Duchess
avatar
Messages : 1081
Date d'inscription : 19/09/2011
Age : 23
Localisation : Près de mes enfants et de mon Mari, ou à Pandora, dans les rues, Bref je vagabonde.

MessageSujet: Re: Il ne faut jamais perdre espoir... [PV Mélody]   Ven 26 Oct - 19:02


La douleur est un état, qui est sensitif au premier abord, mais qui peut être bien plus psychologique qu’on peut le croire … Mélody le savais bien. Elle en avait l’habitude, mais comme d’une fait exprès, elle avait choisi Caeles comme Chain … Sans hésité le jour où on lui a demandé … Elle a comprit qu’une Chain qui pouvait soigner serai bien utile…

Enfin de compte, elle était surement une fille du Diable. Ah semer la discorde et la haine entre ses relations et elle. Elle détestait ses cheveux, elle détestait ses yeux, elle détestait son corps et elle en passait des pires et des meilleurs. Elle détestait cette fille qu’elle voyait dans le miroir depuis son retour du monastère. Elle détestait cette plaie qui la rendait vulnérable à tout moment. Enfin, elle se redressa les genoux sur le sol regardant vers la porte en bois. Dieu ne voulait pas lui ouvrir les portes de sa maison, enfin de compte, elle était la file d’une Chain ou du diable en personne. Une mèche de cheveux tombant devant ses yeux la fit virer au rouge. Encore cette couleur ! Au bûcher ! Au bûcher ! Sale sorcière ! Tu n’es pas humaine, pensait-elle, enfant de la malchance, enfant de l’infortune ! Corbeau de malheur, sale vipère ! Tu as fait mourir tout le monde, tu a même réussir à fuir la mort deux fois !

*Combien de fois mes yeux ont vu des amoureux. Des couples heureux flânant dans le soir, ils rayonnaient d'espoir et mon âme s'illuminait comme un vitrail. Cette étrange lueur, d'une infinie douceur, est comme un feu qui me rappelle, que la laideur de mon visage effraie la lumière du ciel. Et ce matin, un ange sur mon chemin, d'un sourire a effacé mes chagrins. Il m'a donné sans peur, ce baiser sur mon cœur, qui bat le carillon pour lui. J'étais une ombre sans soleil.*

Mélody releva ses yeux vers le soleil et elle les cacha aussi vite qu’elle les avait levé. L’astre venait de lui brûler les yeux. Elle devait se ressaisir et aller le chercher, elle voulait voir Rufus, quelqu’un quoi … Puis elle sortie de sa rêverie qui venait après sa colère…
« Tu ne sais décidément pas prendre soin de toi, petite sotte... Que ferais-tu donc sans moi ? »

La rouquine sourit en constatant qu’elle avait de moins en moins mal à la main grâce à l’action de Caeles sur cette dernière. Elle souriait un peu bêtement, le voir sous sa vraie forme lui donnait l’impression d’avoir un nouvel ami…
« - Pas grand chose » répondit-elle avec allégresse « Je suis trop maladroite pour faire ce que j’ai à faire convenablement … »


Elle serra fort sa main, pour le remercier c’était en quelque sorte une sorte de paye pour les services rendu, et dieu seul sait que Caeles malgré ses airs d’oiseau désagréable en avait beaucoup fait pour la demoiselle… Elle le savait bien … Enfin elle s’en doutait comme elle ne se rappelait toujours de grand-chose.

Une fois qu’elle sentie que sa main allait mieux, elle se dirigea vers la fenêtre pour voir au travers, Reim semblait s’apprêter à aller au jardin … Hm, et si elle le devançait tout à coup ? Une envie de jouer, c’est vrai, c’est vrai …
« N'aie pas peur pour l'avenir. Après tout, même si tu n'avais pas eu cette maladie, cela ne voudrait pas dire que tout se passerait selon tes plans... Alors... Contente-toi d'apprécier le moment présent. »


C’est ce qu’ajouta la colombe alors que la rouquine était derrière un paravent en train de se changer silencieusement … une robe blanche aux rubans bleus azur voilà ce qu’elle enfilait tout en réfléchissant à ce qu’il avait dit… C’est vrai que avec ou sans la maladie, la vie aurait était la même, sauf le fait qu’elle vienne vivre ici. Mais en un sens il avait raison. C’était ça toujours le problème avec lui, malgré qu’il soit l’insolence même Caeles avait toujours raison.

Enfin, elle sortie vêtue de pied en cap … Avant de se diriger vers sa Chain et de la gratifier d’une baiser sur la joue et de sortir en concluant :
« - Dans ce cas, je vais en profiter toute suite de ma journée ! »

Qui aurai pu croire qu’elle soit aussi funeste …


Dc's d'Edward Watson
Je papote en #99cc33
Femme de Rufus Barma et Maman de Shéhérazade et Shayaan Barma
Contractante à la solde de Pandora et Dame de compagnie de la Reine.

Fan'sClub ♫:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkabysspandora.forumchti.net
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Il ne faut jamais perdre espoir... [PV Mélody]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il ne faut jamais perdre espoir... [PV Mélody]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il ne faut jamais perdre espoir, rien n'est impossible. [PV MAYA]
» HOPKINS, ABEL ▬ Il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine.
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.
» Pour se trouver il faut d'abord savoir se perdre [PV Higuen]
» SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts RPG, Eternal Desire :: Chambres :: Chambre des Héritiers-